soutiens de l’ouverture majeure

Votre partenaire ouvre d’1♥, quelle est votre enchère de soutien ?

1

R95
D32
DV4
9832


2

AR42
9542
X4
983


3

D6
R92
DV874
DX4


4

RV82
DX54
9
RV62


5

D6
8752
8743
V94


6

952
D9532

RV874


retourner au cours
retourner aux exercices

33 commentaires sur “soutiens de l’ouverture majeure
  1. Franxina64 dit :

    Bonjour,
    Pourquoi dit on pour un contrat en majeure : « ouverture sur ouverture  » = manche.
    1 P =12 Pts HL /répondant 4 P = 13 Pts mini, le tout ne fait pas 27 pour demander la manche ?
    Merci de votre réponse

  2. gerard gueguen dit :

    bonjour Alain,

    Pourrais-tu indiquer sur les résultats d’exercices « soutiens de l’ouverture majeure » la répartition des points comme tu l’as fait sur l’exercice 6 (♣: 1L, ♥: 3D, ♦: 3D)
    Merci beaucoup
    Gérard

  3. garland dit :

    Merci beaucoup pour vos cours et explications donnés dans vos exercices que je trouve très bien argumentés pour avancer .
    Je viens de découvrir avec joie votre site.
    Au plaisir d’apprendre par votre intermédiaire !

  4. BERNARD dit :

    Bonsoir Alain,

    J’ai revu les ouvertures (étant débutante), vous parlez de 13 points
    à 23 points, OK, alors que la méthode LEBEL parle de 12 points, ainsi que le club où j’ai pris quelques cours, et FUNBRIGDE, affiche
    cet ouverture à partir de 11 points. Merci de me préciser…..

    • Alain dit :

      Bonjour,

      On va tout de suite laisser LEBEL de côté, car à ma connaissance, il compte les points de distribution dès l’ouverture.

      Je ne suis pas en désaccord avec FUNBRIDGE, SOULET, ou autres, … mais quels points. Il me faut 13 points HL pour ouvrir, mais ces points doivent comporter un minimum de 11 H. Le reste étant la distribution.
      Si FUNBRIDGE vous conseille une ouverture à 11 H, c’est que vous avez une couleur sixième ou deux couleurs cinquièmes, ce qui vous fait donc … 13 HL. 12 H et une majeure cinquième, aussi.

      Il ne faut pas non plus perdre de vue que FUNBRIDGE s’adresse plutôt à des joueurs de tournois et mes cours sur l’ouverture sont d’un niveau débutant. Au club, lorsque je fais un cours compétition, je suis beaucoup plus offensif que ce que je vous raconte sur le site. Et quand je joue, je le suis encore plus que ce que je raconte…

      Il ne faut pas non plus oublier que plus vous parlez faible et plus vous arrivez dans des contrats difficiles à jouer. Votre évaluation de la force de votre jeu doit donc être en adéquation avec votre technique à la carte.

  5. gadrat dit :

    exercice n°6 : J’ai 13HLD. Mon partenaire a au minimum 13HLD. TOTAL 26HLD insuffisant pour soutenir à 4 coeur

    • Alain dit :

      Mon partenaire a promis de 13 à 23. Tant pis s’il a juste 13. Et encore… je peux trouver des dizaines de mains ou il gagnera la manche (ou même le chelem) avec juste 13 points. De la même manière, je peux vous trouver beaucoup de mains où il chutera avec 15 ou 16 points.

      Les zones de force découlent directement d’études statistiques sur des centaines de milliers de donnes et je vous conseille de les suivre sans état d’âme. Vous verrez qu’à la longue vous serez gagnant.

    • Christian dit :

      mon partenaire a au moins 13 HL,il ne peut pas savoir si le fit existe donc , il ne peut pas compter en HLD.
      Je donne le fit à coeur,il a 5 coeur, donc un doubleton et passe donc à au moins 14 HLD, plus mes 13 HLD, total , au moins 27 HLD, donc ok pour 4.

  6. Momo dit :

    Bonjour,
    j’aimerais savoir pourquoi lorsque la main est au dessus de 13 points on ne fait pas un cuebid?
    On m’a appris que l’on devait faire un soutient fort, lorsque l’on avait +13HLD, et répéter la couleur de l’adversaire.
    Or ici, vous avez défini des points pour répondre

    • Alain dit :

      Bonjour,
      Il y a deux problèmes dans votre réponse :

      1. Le cue-bid : Pour nommer la couleur adverse, il faut une intervention. Ici il s’agit d’une séquence à deux.
      2. Les soutiens forts : soutiens différés, cue-bids, etc. Ne sont pas du niveau de cet exercice. Je préfère commencer à les aborder en niveau perfectionnement, voire compétition pour certaines séquences complexes.
  7. MALY Francine dit :

    Bonsoir, Je cherchais une explication claire du Stayman sur une ouverture 1SA, la réponse est parfaite. Je découvre, c’est super

    • MAILHOL Colette dit :

      Est-il mieux de ne compter 2 points de distribution pour le 9e atout que si la couleur comporte au moins un honneur ou si la main comporte une ou deux courtes ?
      Au risque d’exagérer pourriez-vous me dire également si, après intervention, on peut répondre 2C au partenaire qui a ouvert d’1P avec seulement 4 cartes et bien entendu au moins 11 points ?

      • Alain dit :

        1/ 2 points pour le 9° atout : Selon les consignes de la FFB, tout le temps. À mon sens, si les atouts équitablement répartis. Les honneurs ne rentrent pas en ligne de compte, puisque la plus-value correspond à des coupes (vous pouvez voir l’article sur le 9° atout.)

        2/ Après intervention tout changement de couleur au palier de 2, même en mineure, promet formellement 5 cartes. Avec 4 cartes vous passez par un spoutnik.

  8. MAILHOL Colette dit :

    Je croyais que pour répondre 3 C ou 3 P sur l’ouverture, il fallait 4 cartes et 11-12 HLD mais qu’avec seulement 3 cartes il fallait utiliser le 2SA FITTE.
    Merci de m’éclairer.

    • Alain dit :

      Le « 2SA fitté » est une convention qui permet de différencier le nombre d’atouts, mais avant de « fignoler » il est bien meilleur de n’utiliser que des enchères naturelles. Je ne suis d’ailleurs pas persuadé de l’utilité réelle de cette convention.
      À ce niveau du cours, l’enchère de « 2SA » est naturelle et indique une main régulière, non fittée, de 11-12 HL. Lorsque je suis fitté, je soutiens.
      La connaissance du neuvième atout et son anticipation au stade des enchères correspond à un cours compétition.

  9. dans l exercice n°6 je pense que vous avez inverse c et k dans le calcul des pts de distribution

    • Alain dit :

      Merci de ce retour,

      Il ne s’agit pas d’une erreur, mais j’ai une tentative de piratage il y a une dizaine de jours. Certains caractères ont disparus.

      J’ai corrigé l’exercice : ♦ :3D, ♣ :1L.
      Les ♥ sont corrects.

  10. jojo007 dit :

    Bonjour Alain,
    Dans l’exercice n°4 du soutien à l’ouverture majeureje compte bien 4 points D
    2 à cœur (9è atout)
    2 à carreau (singleton)

    et dans l’exercice n°5, je croyais qu’avec 6 points HLD on soutenait à 2 cœurs
    merci

    • Alain dit :

      Bonjour,
      Dans l’exercice n°4 il y a bien 4 points D.
      Pour l’exercice n°5, s’il y a bien 6HLD, il n’y a que 3 points H. Pour pouvoir répondre il vous faut bien 6HLD, mais qui doivent comporter un minimum de 5H.

  11. Tagrera dit :

    Bonjour M. Alain,
    Donne n°4. Pourquoi pas une réponse « 4 carreaux » ? (splinter). merci

  12. Paolo Di Lello dit :

    Bonjour M. Alain,
    Si j’ai bien compris dans l’ex. n°3 nous possédons une main régulière 5-3-3-2 avec un doubleton en piques(wikipédia); je suis peut-être dur pour comprendre bien mais à quoi ça sert
    chicane, singleton, doubleton et couleur énième?
    A Trois coeurs Vous soutenez Votre coéquipier, mais Vous avez une main à mon avis de SA.
    Désolé de vous embêter : acceptez ma cordialité
    Paolo Di Lello

    • Alain dit :

      Vous ne m’embêtez pas.

      Je vois que vous coincez sur cet exercice. C’est donc que j’ai mal expliqué les choses dans le cours.

      Dans cet exercice, nous avons effectivement une main régulière, mais avec un fit majeur. Or il est toujours préférable de jouer avec un atout, puisque les coupes rapportent des levées. Compte tenu de la marque au bridge, je recherche toujours les contrats dans cet ordre :

      1. Le contrat en majeure. C’est le contrat le plus rentable.
      2. Le contrat à SA. Lorsqu’aucun fit majeur n’est possible.
      3. Le contrat en mineure. Lorsque j’ai un problème pour jouer à SA. C’est une espèce de roue de secours.

      Je n’ai pas encore fait de cours expliquant complètement ces notions, mais vous pouvez regarder ceci pour avoir déjà une idée.

      • Paolo Di Lello dit :

        Bonjour M. Alain,
        Maintenant c’est plus clair, donc entre les deux partenaires il y a une couleur majeure au moins huitième.
        Merci

        Paolo Di Lello

      • Paolo Di Lello dit :

        Bonsoir M. Alain,
        Dans l’exercice n°4 du soutiens à l’ouverture majeure la réponse est une enchère à 4 coeurs car j’ai 10 pts H, 0 pts L et 4 pts D.
        S.V.p. comment comptabilisez-Vous ces 4 pts D ?
        Merci d’avance
        Paolo

        • Alain dit :

          Les 4 points D viennent du « syndrome des gros doigts » !
          Excusez-moi pour cette erreur, j’ai tapé sur la touche d’à côté !

          Il s’agit de 3 points D, l’exercice est corrigé.

  13. Paolo Di Lello dit :

    Bonsoir M. Alain,
    je pense avoir compris, mais alors pourquoi en avoir compté 1 seul lors de l’enchère(comme points de distribution)?: c’est juste pour donner une réponse hypothétique à Votre coéquipier car les points d’atout peuvent effectivement être plus nombreux.
    Bien cordialement

    Paolo Di Lello

    • Alain dit :

      Le point de distribution correspond au doubleton , pas à l’honneur ♥.
      Peu importe que ce soient des points H, L ou D. Chaque élément participe à la force de la main.

  14. Paolo Di Lello dit :

    Rébonjour M. Alain,
    Votre réponse a été très claire.J’ai revisité les cours.
    Question : dans l’exercice en objet(n°3)l’atout de coeurs que comptera-t-on ultérieurement(et pas à l’ouverture) pour la réponse sera surtout la carte R car le 9 et le 2 sont des petits atouts ? Ceci évidemment si le contrat sera en coeurs.
    Bonne journée
    Paolo

    • Alain dit :

      Le nombre d’honneurs à l’atout n’a aucune importance. Ce qui compte c’est la force globale de la main.

      Vous ajoutez des points pour le nombre d’atouts quelque soit la force de ceux-ci. Même des petits atouts sont importants et leur force provient de leur nombre.

      Si vous voulez une analogie avec les échecs : les petits atouts sont comme les pions. Isolés ils ne valent pas grand chose. Mais en nombre, pour épauler des pièces importantes, ils peuvent amener l’adversaire dans une position délicate.

  15. Paolo Di Lello dit :

    Bonjour M. Alain,
    Dans l’exercice n°3(soutiens de l’ouverture majeure)Vous savez que Votre adversaire a entre 13 et 23 pts.N’est-il exagéré répondre 3 coeurs au lieu de 2 coeurs avec 1e seule honneur et 12 pts au total ?
    S.V.p. pourriez-Vous m’expliquer qu’est-ce que Vous entendez par 1D ?
    Merci d’avance
    Paolo Di Lello

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.