le neuvième atout : 1 point ou 2 points ?

neuvième atout - 1 point ou 2 points

Grave question que celle-là :

Combien compte le neuvième atout ?

De nombreuses disputes entre partenaires ont ce neuvième atout comme origine.

Essayons donc d’y voir un peu plus clair.

les consignes fédérales

Les anciennes consignes fédérales étaient de compter ce neuvième atout pour un point, mais depuis quelques années il faut compter deux points.

On retrouve donc un peu l’ancien principe en usage lors de la « longue d’abord », le système précédent la « majeure cinquième ».

Dans la longue, on comptait la distribution dès l’ouverture:

à priori après fit
chicane 3 points 5 points
singleton 2 points 3 points
doubleton 1 points 1 points

On retrouve la même chose avec la majeure cinquième :
chicane : 3 points plus neuvième atout : 2 points.
On arrive au même total de 5 points.

Compter 5 points pour une chicane peut sembler énorme, mais n’oubliez pas que vous avez beaucoup d’atouts et de quoi les utiliser !

Cette modification n’a l’air de rien, mais avec ce genre de mains :

A852
974
D32
DV3
S N J’ai 10 points ou j’ai 11 points ?
Je dis 2ou 3?

mon avis
Je dis 2
1
?
A852
4
RD82
9843
S N J’ai 12 points ou j’ai 13 points ?
Je dis 3ou 4?

mon avis
Je dis 4
1
?

mon opinion

Le nombre d’atouts est bien entendu important, mais leur répartition entre les deux mains l’est aussi.
N’oubliez pas non plus de tenir compte de la distribution. Des atouts sans couleur courte à côté sont moins intéressants.

C’est pourquoi je n’ai pas un avis aussi tranché.

quelques exemples (vous êtes en Sud)

RV43
RD7
A972
85
S N 1 point pour le 9°
1
1 2
9753
RDX2
4
A972
S N 2 points sans l’ombre d’une hésitation !
1
?
D52
A642
RV8
DX4
S N 1 point, mais à regret.
1
?

Je ne compte finalement deux points que pour des mains apportant des coupes, c’est à dire des mains avec une couleur courte et des atouts.

Pour toutes les mains plus plates, je ne compte qu’un point. Même si, parfois, je n’ai pas du tout envie de réévaluer ma force.

en résumé

Je vous fais un tableau qui peut sembler un peu « prise de tête », mais dont le principe est simple : plus vous avez d’atouts et plus vous pouvez couper, plus votre main est forte !

nombre d’atouts dans la main courte
4 ou + 3 2 ou –
3 cartes 1 point 0 point 0 point
couleur la
plus courte
2 cartes 2 points 1 point 0 point
1 ou 0 2 points 2 points 1 point

Vous pouvez réagir à cet article et poster vos commentaires et questions ci-dessous.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à la lettre d’infos ou au directement aux articles et cours du site (flux RSS.)

A propos

Ancien joueur de compétition de 1ère série. Arbitre Fédéral et Maître-Assistant de la F.F.B. Il a arbitré pour différents clubs et comités de la FFB avant de prendre la direction technique et pédagogique d'ADELIE BRIDGE CLUB.

8 commentaires sur “le neuvième atout : 1 point ou 2 points ?
  1. Jean-louis Thirot dit :

    Bonjour,
    Dans le premier exemple, je ne comprend pas l’enchère 1P de sud.
    Si je joue le 2SA fitté ici je dit 2SA, et sinon je dit 4C (14HLD, fit 3eme, l’enchère est vilaine mais c’est ce qu’on apprend aux débutants)
    le 1P en revanche je ne vois pas ce que c’est ?

    • Alain dit :

      Dans mon cours débutant je ferai dire 4C en réponse à l’ouverture, mais avec un peu plus d’expérience il ne faut pas faire un soutien direct quand la main est trop forte (au delà de 10H.) C’est pourquoi je répond 1P.
      Maintenant le sujet de l’article n’est pas la réponse à l’ouverture, mais l’évaluation de la force de ce neuvième atout du camp.

  2. Franc dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site et je le trouve très intéressant.
    Une question au sujet de la valorisation de la main suivant le nombre d’atouts :
    Pouvez-vous me confirmer que cette valorisation ne se compte que du côté court ? Exemple : j’ouvre de 1P avec 6 cartes, mon partenaire me soutien à 2P, je n’applique pas la règle à ma propre main.
    Merci d’avance.
    Bien cordialement.

    • Alain dit :

      Attention, ce que j’écris dans l’article est mon opinion.
      Selon la FFB, vous devriez compter 2 points. Mais j’estime personnellement que c’est trop.
      Je compte 1 point.

  3. MION Françoise dit :

    Bonjour,

    Dans le 2ème Exemple (1ère série d’exemples) sur l’ouverture de 1P, je dirai 3P avec 13 HLD.

    ♠A852
    ♥4
    ♦RD82
    ♣9843

    1/ Le total 13 + 12 = 25 HLD.
    2/ Si le déclarant est max. il pourra continuer vers le Chelem… En disant 4P, n’ai-je pas tendance à « fermer » les enchères …

    • Alain dit :

      Vous faites deux grosses fautes (extrêmement répandues) :

      1. le soutien au palier de 3 est plus fort que le soutien au palier de 4.
        Ce n’est vrai que dans les séquences forcing. Cette séquence n’est pas forcing, donc 3♠ est plus faible que 4.
      2. le soutien au palier de 4 est un arrêt.
        Non puisque l’ouvreur n’a pas « zoné » sa main. Vous ne pouvez pas lui demander la même action avec 13 points et 22 points.
  4. Jean-Yves Grand dit :

    1)Pour le tableau on peut résumer: 9ème atout = nbre d’atout de la main courte – nombre de carte la plus courte (avec un max de 2)
    2) le tableau part du principe que la main courte est celle où l’on compte le 9ème atout. Quid du cas ou l’on est coté long ex 1P( avec 6 cartes) – 2P – ?, j’aurais tendance à dire toujours 2 points quand c’est le 6ème c’est un plis de longueur sûr (pas loin de 2,5 points: écart moyen entre 2 niveaux). Peut être pas autant en 5/4.
    3) j’ai une question relative aux valeur des courtes: ont elle la même valeur coté long ou court? (couper coté long permet d’arrêter de défiler la couleur mais ne rajoute pas de plis)

    • Alain dit :

      1/ Oui, j’y avais pensé. Mais j’ai eu peur d’effrayer les non-matheux. J’ai donc abandonné.

      2/ Le tableau correspond à la main qui soutient, donc à priori la main courte. Pour la main longue, il ne faut pas oublier qu’à 6 cartes on a 1 point D qui dégringole, puisque un 6° atout implique une carte extérieure en moins. On peut compter cet atout 2 points, mais avec des mains très irrégulières il est meilleur de compter en perdantes (sujet d’un article ultérieur.)

      3/ La valeur du côté long est plus délicate à évaluer. On rejoint le réponse au point 2. Elle est plus liée à la présence des chicanes ou singleton.
      Une main 6-3-2-2 ne sera pas beaucoup plus forte qu’un 5-3-3-2, Alors qu’un 6-3-3-1 ou un 6-4-3-0… mais là, pour vraiment pouvoir l’évaluer il faudrait connaître la présence des « top-cartes » dans les couleurs secondaires. Ce qui est très difficile dans des séquences du type 1♠ – 2♠… ou 1♣ – 1♠ – 2♠… (encore un sujet de cours : l’enchère d’essai généralisée.)

      Pour conclure. Je pense que, pour faire simple, on pourrait ne compter qu’un point dans les 6-3-2 2 et deux points dans les autres cas. On conserve la valeur des courtes à l’identique. On a ainsi un bon compromis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.