la valse hésitation du SEF

valse hésitation du SEF

 

16-18

15-17

16-18

La FFB (Fédération Française de Bridge) vient de modifier une nouvelle fois le SEF.

Ses consignes étaient plus raisonnables pendant quelques années, en revenant au Sans-Atout 16-18 et au Deux Majeur Fort.

Une nouvelle mise à jour du SEF vient de paraître. Les nouvelles consignes pour le cours débutant sont de leur enseigner le système joué en tournois pour leur permettre d’accéder plus rapidement à ceux-ci : le Sans-Atout 15-17 et le Deux Majeur Faible.

    et pendant ce temps, les élèves rament…

Pour ma part je trouve cette approche dénuée de bon sens, en effet les élèves vont se retrouver noyés sous des connaissances inapplicables par manque d’expérience et ils vont se retrouver dans des situations où ils ne sauront plus quoi faire :

  • dévaluer le Sans-Atout vous amène souvent dans des contrats plus tendus, donc plus difficiles à jouer et souvent impossible à réaliser par des débutants.
  • le « Deux Majeur Faible », convention de plus en plus abandonnée à haut niveau, est beaucoup trop difficile à maîtriser avec le peu d’expérience des élèves de première ou deuxième année.

mon opinion sur le nouveau SEF

Elle vaut ce qu’elle vaut, mais je pense que :

  • Il est plus facile à un joueur d’expérience de se mettre à la portée d’un débutant.
  • Pour dire la même chose : je ne peux pas demander à mon partenaire d’apprendre en un an ce que j’ai appris en dix.
  • Les parties surveillées sont là pour faire la transition entre les cours et les tournois.

les options de notre école de bridge

De la même manière que je suis resté une première fois au Sans-Atout 16-18 pour mes élèves de première année en attendant patiemment que la FFB y revienne, je reste une deuxième fois sur mes convictions :

  • Je n’apprends pas à mes élèves à jouer en tournoi, je leur apprends à jouer au bridge.
  • Ce jeu est suffisamment riche et complexe pour que j’essaye de leur simplifier la tâche au maximum.
  • Si mes élèves s’amusent, il viendront naturellement au tournoi quand ils seront prêts. Et il sera alors temps de leur expliquer quelques détails plus offensifs.

en conclusion

Si vous regardez mes cours débutant, sur le site ou sur mes polycopiés, vous trouverez encore le SA 16-18 et le Deux Fort.

Si vous regardez mes cours perfectionnement et compétition, sur le site ou sur mes polycopiés, vous trouverez le SA 15-17 et le Deux Faible.

Je ne change pas mes cours tant que je ne serai pas convaincu pour mes élèves du bien fondé de cette nouvelle position.

    De la même manière que votre auto-école vous apprend les rudiments de la conduite et non le pilotage sur circuit, votre école de bridge doit vous apprendre à vous amuser avec un bridge simple mais correct.


Vous pouvez réagir à cet article et poster vos commentaires et questions ci-dessous.

A propos

Ancien joueur de compétition de 1ère série. Arbitre Fédéral et Maître-Assistant de la F.F.B. Il a arbitré pour différents clubs et comités de la FFB avant de prendre la direction technique et pédagogique d'ADELIE BRIDGE CLUB.

Tagués avec : , , , , ,
8 commentaires sur “la valse hésitation du SEF
  1. Michel RIOU dit :

    Bonjour,
    Je pense que pour promouvoir l’une ou l’autre des approches il faut considérer l’âge des élèves. Certes on peut jouer au bridge de 7 à 77 ans voir plus tard.
    La plasticité des neurones des jeunes ou très jeunes est très grande. Démarrer l’apprentissage d’une manière et en changer au bout de quelques temps peut se concevoir.

    Dans mon club, les nouveaux entrants depuis que j’y suis sont tous des nouveaux retraités.

    J’ai été un de ceux-là et je peux vous dire que notre disque dur a beaucoup plus de difficulté à retenir des choses nouvelles que nous en avions que quand le disque était récent.
    Ce n’est pas une question de compréhension, c’est un problème de mémorisation, bacs + 5, profs, experts comptables retraités…, tous avons dû investir du temps pour intégrer et retenir les règles d’enchères notamment les conventionnelles.
    J’ai la chance d’avoir eu un prof qui nous a introduit tout de suite dans le SEF: 2SA et 3 SA fittés, 5 clés, 2Maj faibles….
    Je n’ai pas eu à effacer et repartir de la base.

    Quand un élève de 60 à 62 se met au bridge, il entend mal qu’il faudra qu’il apprenne un système puis qu’il l’oublie et que au bout de 3 ans il pourra commencer des tournois. Pas avec des plus débutants que lui qui ne seront pas encore dans le SEF et peut-être pas avec des plus forts préoccupés de leurs classements.
    Attirer des nouveaux n’est pas facile, savoir les garder est primordial.

    Devenu moniteur aujourd’hui diplômé et bénévole, devant des élèves tels que ceux que j’ai décrits, je reproduis l’approche dont j’avais bénéficié et leur apprend directement le SEF. Pour quelqu’un qui a déjà une approche des jeux de cartes (belote, manille, tarot…), se lancer dans des tournois de joueurs accueillants (convivialité) et tolérants envers les débutants devient possible en courant de 2ème année s’ils s’investissent un minimum chez eux dans des livres ou des logiciels qui s’appuient au minimum sur le SEF.

    • Alain dit :

      Le fond de l’article concerne essentiellement le côté pédagogique de la FFB puisqu’elle a régulièrement changé l’approche de son système d’enseignement. Le point d’orgue de cette incohérence a été atteint lorsque dans deux ouvrages de la FFB (Bridgez! et Bridge Français) on trouvait dans l’un le SA 15-17 et dans l’autre 16-18. Ceci a été corrigé seulement l’année dernière.
      Personnellement, devant l’impossibilité de faire changer les anciens bridgeurs pour leur faire simplifier leurs enchères lorsqu’ils jouent avec des débutants, je me suis résigné à changer mes cours et j’enseigne maintenant le SA 15-17 et le 2 faible et j’observe tous les jours les problèmes occasionnés par ce système.

  2. FELIX dit :

    Je trouve que les livres de Marmion, même s’ils ne sont pas récents sont d’une excellente qualite

    • Alain dit :

      Ce sont de très bons livres, mais je pense que c’est le commentaire précédent qui vous a fait réagir.
      Ces livres sont d’un niveau plus élevés et ne seront utiles que pour des joueurs ayant déjà une certaine expérience : variable selon les joueurs, mais à partir d’environ deux ans de bridge.

  3. NEGRI Michel dit :

    Bonjour Alain,
    Jai lu (en recherchant ce livre) votre commentaire sur « la valse hésitation du SEF ». OK mais moi qui débute (4 hrs de cours au total) quel livre acheter pour  » m’amuser avec un bridge simple et correct » et jouer d’ici quelques mois avec des amis sans paraitre ridicule avec les annonces.
    Merci pour votre réponse, bien cordialement.

    • Alain dit :

      Il n’existe pas de « bon » livre d’enchère pour débuter. Ce que je pourrai conseiller serait peut-être « Bridgez ! de la FFB ou un livre de Michel Lebel.
      Si vous choisissez Lebel, sachez qu’il est plus orienté vers un bridge « de salon » et, que pour progresser et jouer correctement, il faudra ensuite passer rapidement à autre chose.

  4. solmajeur dit :

    Bonjour,

    Je joue en tournoi depuis peu, et je ne sais plus où j’en suis.
    Je m’entends dire fréquemment que mes enchères sont dépassées, qu’on n’annonce plus comme ça, etc …
    Pourtant, j’ai appris avec les ouvrages de l’université du bridge :
    le bridge français
    éditions Pole,
    et qui plus est de 2013 !!!
    Mais essayons d’oublier le ton parfois méprisant que j’ai du mal à supporter, pour en venir à ma question :
    quel(s) ouvrage(s) d’enchères est-il conseillé de lire pour jouer un bridge – on va dire – d’actualité ?

    Merci d’avance pour le conseil,

    et avec tous mes encouragements pour ce site très intéressant
    (savoir se mettre à la portée des moins forts est une énorme preuve d’intelligence)

    • Roland dit :

      Bonsoir,

      Dans l’édition des livres de la FFB que vous possédez, le système d’enseignement est le SA 16-18, accompagné du 2 majeur fort. C’est à mon sens le meilleur système pour apprendre le bridge.

      Les joueurs de tournois, quant à eux ont l’habitude de jouer le SA 15-17 et le 2 faible. Ils refusent, pour la plupart à revenir à ce système d’enseignement, vous demandant d’apprendre en 10 minutes ce qu’ils ont apprit en plusieurs années.

      Pour revenir à votre demande, il m’est difficile de vous donner un titre, mais quelques auteurs sont plus pédagogues que d’autres. Parmi mes préférés :

      • Robert BERTHE
      • Marc KERLERO

      D’autres auteurs sont aussi bons, mais me semblent moins pédagogues :

      • Michel BESSIS
      • ESKENAZI

      Il faut que vous feuilletiez des livres de ces auteurs et choisissiez celui qui vous plaît. Il ne sert à rien et il serait même néfaste de multiplier les auteurs.

      En tout cas, ne cherchez pas à trop apprendre de conventions, il est beaucoup plus intéressant de porter vos efforts sur le jeu de la carte pour progresser.

Répondre à solmajeur Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.