redemandes avec les mains bicolores :
le bicolore cher

redemande avec les mains bicolores - bicolore cher

niveau débutant

Aujourd’hui la nomination de votre bicolore va vous entrainer au-delà du palier de répétition de votre couleur d’ouverture.

Nous allons donc nous trouver dans une séquence dite de bicolore cher.

Attention à cette séquence que vous avez du mal à identifier. Tous les débutants se sont laissé emporter par leur élan et ont cédé à la tentation de nommer leur deuxième couleur sans force suffisante, en partant de l’excellente intention de vouloir décrire leur jeu.

main faible

Avec une première zone, de 13 à 16 HL, vous ne pouvez pas vous permettre de dépasser le palier de répétition de la couleur d’ouverture. Vous devez donc répéter votre couleur d’ouverture.

6
RD82
AX3
AV542
S N

Je n’ai pas assez de jeu, je répète donc ma couleur d’ouverture. Cette enchère n’est pas forcing.

Attention, dire 1SA serait une grosse faute !

1 1
2

main moyenne

À partir d’une ouverture moyenne,Zo2, 17-19 points HL, vous avez l’autorisation de dépasser le palier de répétition de votre couleur d’ouverture.

6
RD82
AD3
AD542
S N

Cette fois ma force me permet de décrire ma main et je nomme mon bicolore.

Le bicolore cher est forcing et auto-forcing.

1 1
2

main forte

La troisième zone de l’ouvreur va de 20 à 23 points HL.

A
RD82
AD3
AV542
S N

Aucun problème de force pour parler des .

Le bicolore cher est forcing et auto-forcing.

1 1
2
le bicolore cher à saut n’existe pas

en résumé

la séquence de bicolore cher garde une certaine ambiguité qui sera levée, si besoin, à la troisième enchère.

  • répétition : de 13 à 16 points HL, première zone d’ouverture (Zo1.)
  • expression du bicolore : de 17 à 23 points HL, deuxième ou troisième zone d’ouverture (Zo2 ou Zo3.)

supplément pour les faux débutants

Les zones de force indiquées ci-dessus sont fausses. Elles ne sont pas fausses par plaisir, mais dans un soucis de simplification : toutes les enchères tombent dans les cases des zones de force.

Je vous demanderai, quand vous aurez un peu plus d’entraînement, de bien vouloir tenir compte du fait que la limite pour nommer votre deuxième couleur n’est pas à 17 points HL, début de Zo2, mais à 18. Exprimer votre bicolore promet en réalité de 18 à 23 points HL.

Quant à vous, joueurs de compétition, je vous expliquerai plus tard que le bicolore cher pourra démarrer entre 16 et 18 points, en fonction du contexte.
Mais ceci est une autre histoire… bien compliquée !


 

 

Vous pouvez réagir à cet article et poster vos commentaires et questions ci-dessous.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à la lettre d’infos ou directement aux articles et cours du site (flux RSS.)

A propos

Ancien joueur de compétition de 1ère série. Arbitre Fédéral et Maître-Assistant de la F.F.B. Il a arbitré pour différents clubs et comités de la FFB avant de prendre la direction technique et pédagogique d'ADELIE BRIDGE CLUB.

Tagués avec : , , , ,
18 commentaires sur “redemandes avec les mains bicolores :
le bicolore cher
  1. oldjack dit :

    Les bicolores du repondant demandent un nombre de points différent de bicolores de l’ouvreur pouvez vous me le preciser
    Merci

    • Alain dit :

      On aborde là la deuxième enchère du répondant… vaste sujet. Grosso modo, en face d’une ouverture de première zone, un bicolore économique promet un minimum de 10 points, un bicolore cher ou un saut promet l’ouverture. Mais tout dépend des séquences.

  2. RIZZO Alex dit :

    Peut-on faire (ou doit-on faire) avec 19H (répartition 3/4/4/2) après une ouverture à 1 carreau, un passe du partenaire,et après l’intervention du joueur N°4 à 2 trèfle, une annonce de 2 coeurs ? Je pense que c’est un cas d’école pour le bicolore cher.
    Pouvez-vous me confirmer ?
    Merci d’avance.

    • Alain dit :

      Pour faire une enchère de bicolore il faut une distribution de type bicolore ! Ici vous me proposez une main régulière.
      Si vous aviez eu 5 cartes à K il n’y aurait eu aucun problème.

      • RIZZO Alex dit :

        Merci pour cette précision. La deuxième intervention de l’ouvreur doit-elle donc être 2SA ou contre (ce qu’a fait mon partenaire) ? Merci pour votre aide.

  3. Delwasse Alain dit :

    Pourquoi le bicolore cher à saut n’existe-t-il pas?
    Dans la séquence suivante : N: 1K S: 1C N: 3T, je crois comprendre que mon partenaire a 20 – 23HL. J’ai 11H, 2 cartes à K, ARx P, Rxxx C, Vxxx T et nous arrivons à 6k pour -2 et … une grande interrogation sur les bicolores! N avait 6 carreaux par ARD, 4 trèfles par AD, D de pique sèche et 2 petits cœurs.
    Mon partenaire pense qu’il peut faire ce saut à partir de 17 HL. Pour un bicolore mineur je pense qu’il faut être plus fort.
    Globalement c’est inquiétant de penser qu’après un bicolore fort et 11H chez le répondant on n’ait même as la manche!
    Merci

    • Alain dit :

      Il n’y a pas de différence de force entre les majeures et les mineures.
      Beaucoup de joueurs confondent bicolore économique et ouverture faible, ce qui les amène à faire des enchères à saut trop fréquentes. Un bicolore économique va jusqu’à 19HL, je ne fais un saut qu’à partir de 20 points. Votre partenaire a été un peu optimiste.

      Quant à votre chelem, un soutien à 3K vous laisse de la place pour explorer le chelem en faisant des contrôles et, en cas de problème, vous arrêter à 3SA ou 4SA.

  4. patricia MAVIEL dit :

    Bonjour,
    quelle différence y a t-il entre le bicolore économique, le bicolore économique à saut et le bicolore cher ?
    Si ce n’est pas une question de points (force) est-une question de couleur ?
    Exp 1K puis 1P (couleur montante donc chère?
    ou 1C puis 2T (couleur descendantes donc économique ?

  5. LE DOUARIN dit :

    les notions de « cher ou économique » me semblent bien maîtrisées par les joueurs moyens
    par contre je ne trouve ni dans le SEF ni dans votre article la définition du bicolore:
    faut-il 3 ou 4 cartes dans la 2ème couleur économique
    et 4 ou 5 cartes dans la 1ère couleur chère ?
    avis partagés dans les clubs

    • Alain dit :

      Détrompez-vous, beaucoup de joueurs, même relativement forts, se trompent régulièrement dans ces notions pourtant basiques, même en enchères à deux. Les erreurs sont presque systématiques dès que les adversaires interviennent.

      La grosse erreur à éviter est de raisonner en points. Vous devez raisonner en distribution et en séquence d’enchères, vous agissez ensuite en fonction de votre force.

      Une distribution bicolore est une main comportant une couleur au moins cinquième et une couleur au moins quatrième (vous avez une définition des types de distribution ici.)

  6. jackO dit :

    excusez moi je me suis trompé dans la donne
    C’était
    S: 1T
    O: 1P
    N: 2K
    S: 2C
    Pourquoi ce n’est pas un bicolore cher?
    Merci

    • Alain dit :

      L’enchère de Nord (2K) est forcing et auto-forcing. Si je veux répéter ma couleur d’ouverture au plus bas, enchère faible de l’ouvreur, je dois dire 3T.
      Tout ce qu’il est possible de dire avant le palier de répétition de ma couleur est (ou peut être) faible.

  7. jackO dit :

    S:1K
    O:1P
    N:2T
    E:-
    S:2C

    Pourquoi ce n’est pas un bicolore cher ?

  8. Élizabeth Wafer dit :

    Dans le premier exemple, dire 1SA serait une grosse faute. Pouriez-vous me l’expliquer? Merci infiniment.

    • Alain dit :

      La redemande d’1SA promet une main régulière.
      Votre partenaire peut donc compter sur deux ou trois cartes à ♠.

      • S’il a cinq cartes à ♠ et une main faible, il reviendra à 2♠.
      • S’il a 13 points et six cartes à ♠, il conclura à 4♠.

      Dans les deux cas vous serez dans le mauvais contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.