le squeeze – les éléments et les conditions

Squeeze_me_by_uploathe

Vous savez tous trouver des levées en affranchissant des honneurs ou des longueurs et vous avez tous entendu parler des fins de coup.

Parmi celles-ci, le squeeze vous semble être réservé à une élite, aux champions et hors de portée des bridgeurs de niveau moyen.

Je vais vous montrer qu’il n’en est rien, et que le squeeze, dans ses formes simples, est à la portée de tout bridgeur soigneux et attentif.

le principe du squeeze

Contrairement à ce que j’entends tous les jours, le squeeze est une manœuvre technique. Il ne consiste pas à jouer toutes ses cartes maîtresses en attendant une faute de défausse adverse.

Son principe de base est que toutes les couleurs soient tenues par un seul adversaire qui finira par devoir défausser une carte, faute de place.

les éléments du squeeze

Pour être efficace, le squeeze a besoin d’un certain nombre d’éléments techniques et l’absence d’un seul d’entre eux conduira à son échec. Mais rassurez-vous, il n’est pas besoin d’être un champion ou de compter soigneusement les cartes pour en réussir un. Il suffit d’apprendre la logique de cette fin de coup et d’être soigneux et attentif.

Pour cette mise en place, quatre éléments sont indispensable :

  • la squeezante.
  • la menace communicante.
  • la menace isolée.
  • la réduction du compte.

la squeezante

C’est un mot compliqué pour désigner la dernière de vos cartes maîtresses qui va « presser » l’adversaire. Celle qui va obliger votre adversaire à défausser sa tenue dans une des couleur de vos menaces.

la menace communicante

Toujours située en face de la squeezante, cette carte menace de s’affranchir suite à une défausse adverse.

Puisqu’elle est située en face de la squeezante, vous avez besoin qu’elle soit accompagnée d’une communication (dans la même couleur) pour pouvoir aller la chercher.

la menace isolée

Il s’agit encore une fois d’une carte qui menace de s’affranchir suite à une défausse adverse, mais cette fois elle est seule dans sa couleur.

Elle peut être indifféremment du côté de la squeezante ou de la menace communicante.

la réduction du compte

Dernier élément indispensable, la réduction du compte.

Sous ce nom barbare se cache un principe trèsimple : vous ne pouvez presser l’adversaire que s’il est déjà à l’étroit. Il faut donc lui donner toutes les levées auquelles il a droit,… sauf une !

Ce n’est qu’à cette condition que vous pourrez lui infliger cette fin de coup.

Si vous ne lui avez pas donné assez de levées au début de la donne, il aura des petites cartes inutiles à défausser et le squeeze échouera.

en résumé

La mise en place du squeeze nécessite impérativement quatre éléments :

  • la squeezante.
  • la menace communicante.
  • la menace isolée.
  • la réduction du compte.

Si vous oubliez l’un d’eux, votre manœuvre échouera.

Lors des prochains cours je vous apprendrai à reconnaître ces éléments puis nous verrons quelques donnes d’application.

à suivre…


Vous pouvez réagir à cet article et poster vos commentaires et questions ci-dessous.

Merci de ne poster des commentaires que s’ils sont en rapport avec l’article.
Vous avez un forum sur le site si vous avez des donnes ou des séquences d’enchères qui vous ont posé un problème.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à la lettre d’infos ou au directement aux articles et cours du site (flux RSS.)


photo credit: uploathe via deviantart

A propos

Ancien joueur de compétition de 1ère série. Arbitre Fédéral et Maître-Assistant de la F.F.B. Il a arbitré pour différents clubs et comités de la FFB avant de prendre la direction technique et pédagogique d'ADELIE BRIDGE CLUB.

Tagués avec : , , ,
2 commentaires sur “le squeeze – les éléments et les conditions
  1. Muriel752 dit :

    Bonjour,

    J’ai essayé de télécharger une donne pour étudier le squeeze, mais impossible de décompresser le fichier sur mon Mac. L’univers du bridge est très injuste envers les utilisateurs Apple…

    • Alain dit :

      Lorsque le fichier se termine par « .pbn », il n’est pas compressé et est utilisable directement. L’intérêt de ce format est qu’il est universel et indépendant du logiciel et du système utilisé.

      Après le téléchargement vous allez dans votre programme de jeu et ouvrez cette donne par l’intermédiaire du logiciel de bridge. Vous ne pouvez pas l’ouvrir directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.