entame hors-tour

entame hors-tour

code & arbitrage

Lorsque, après une enchère, les trois autres joueurs ont passé le contrat est acquis. Il est temps d’entamer.

N’oubliez pas que le déclarant est le premier à avoir nommé la couleur, et non pas le joueur qui a fait la dernière enchère. L’entame est faite par le joueur à la gauche du déclarant.

Si l’adversaire se trompe et que c’est l’adversaire de droite qui entame, il y a ce qu’on appelle une entame hors-tour.

L’arbitrage se fera différemment selon les situations.

l’entame est faite face cachée

Tout va bien !Il n’y a pas de problème puisque personne n’a vu la carte. Le joueur fautif reprend sa carte et l’entame revient au joueur qui aurait du entamer et le jeu se poursuit normalement. Il n’y a pas de pénalité.

  • Une entame face cachée n’est pas pénalisée.

l’entame est faite face visible

Cette situation est plus ennuyeuse, car les joueurs ont vu la carte et ont eu une information.
Je profite de cette discussion pour expliquer un point méconnu du code :
Il n’y a pas de pénalité pour avoir montré une carte aux autre joueurs. Un joueur a parfaitement le droit (et non intérêt) de montrer autant de cartes qu’il veut à ses adversaires. Le problème est que son partenaire a aussi vu la carte et qu’il a une information. Le Code prévoit donc ce qu’il faut faire pour ne pas que l’autre camp soit lésé.
Après cette entame hors tour, l’arbitre vient à la table et le déclarant va avoir à choisir entre différentes options :

l’entame est acceptée

Un joueur a toujours le droit d’accepter une erreur de l’adversaire. Tout va bien puisque la carte visible est jouée.
Le déclarant choisit entre :

  • devenir le mort. Il pose donc son jeu sur la table, et son partenaire devient le déclarant. Le jeu se poursuit sans pénalité.
  • rester le déclarant. Le mort étale son jeu, le déclarant joue en second. La première levée est simplement partie de la droite au lieu de la gauche. Le jeu se poursuit sans pénalité.
  • Quand l’entame est acceptée, le jeu se poursuit sans pénalité

l’entame est refusée

Puisque le déclarant refuse le « jeu illégal », le tour de jouer revient au bon joueur, l’adversaire de gauche du déclarant. Mais celui-ci, ayant vu la carte, a une information qu’il n’aurait pas du avoir. Le déclarant va donc pouvoir interdire ou obliger un certain nombre d’actions qu’il choisira en fonction de son intérêt. Il peut :

  • obliger l’entame dans la couleur de l’entame hors-tour. La carte faussement entamée retourne dans le jeu et le joueur étourdi pourra jouer la carte qu’il veut.
  • interdire l’entame dans la couleur de l’entame hors-tour. Le joueur à l’entame n’aura pas le droit de jouer cette couleur tant qu’il conserve la main. La carte faussement entamée retourne dans le jeu et le joueur étourdi pourra jouer la carte qu’il veut.
  • laisser libre le joueur d’entamer ce qu’il veut. À ce moment là, la carte entamée à tort reste pénalisée, le joueur étourdi devra la jouer à la première occasion.
  • Quand on oblige ou interdit l’entame, la carte n’est plus pénalisée.
  • La carte reste pénalisée quand on laisse l’entame libre.

compléments sur l’entame hors tour

Autant ce qui précède est à peu près connu des joueurs de tournois aguerris, autant ce qui suit est très peu connu. Il est en effet surprenant de voir à quel point les joueurs de tournois sont surs d’eux sur des points d’arbitrage alors qu’ils sont une infime minorité à avoir lu la règle du jeu.

carte pénalisée

On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre! Si on pénalise la carte, on ne peut pas pénaliser l’entame. Et inversement.

Le traitement de la carte pénalisée fera l’objet d’une autre causerie.

l’adversaire a donné l’autorisation d’entamer

Lorsqu’un joueur demande si c’est à lui d’entamer et qu’un de ses adversaires lui répond « oui », l’entame hors-tour n’est pas pénalisable. Le déclarant peut alors :

  • accepter l’entame : voir entame acceptée,
  • ou la refuser : l’entame revient alors au joueur dont c’était le tour, et la mauvaise entame retourne dans la main du joueur fautif sans aucune pénalité.

le mort a commencé d’étaler ses cartes

Si n’importe quel joueur du camp adverse a commencé d’étaler ses cartes, cela vaut acceptation de l’entame. Donc l’entame est acquise, le mort finit d’étaler ses cartes et le jeu se poursuit sans pénalité.

 

source : code international – Lois 50D, 53, 54

 

Vous pouvez réagir à cet article et poster vos commentaires et questions ci-dessous.

A propos

Ancien joueur de compétition de 1ère série. Arbitre Fédéral et Maître-Assistant de la F.F.B. Il a arbitré pour différents clubs et comités de la FFB avant de prendre la direction technique et pédagogique d'ADELIE BRIDGE CLUB.

Tagués avec : , , , ,
2 commentaires sur “entame hors-tour
  1. AYME dit :

    Bonjour,
    Si on laisse au partenaire du joueur fautif, la liberté d’entamer ce qu’il veut, la carte du joueur fautif reste pénalisée…
    Mais alors, sauf erreur de ma part, il ne peut pas entamer pas dans la couleur du joueur fautif ???
    Donc il ne peut faire ce qu’il veut..
    Je suis un peut perplexe.
    Merci de votre réponse éventuelle.

    • Alain dit :

      Si le choix est de laisser libre le partenaire, il entame la couleur de son choix.

      • S’il entame la couleur de son partenaire, celui-ci doit jouer la carte pénalisée.
      • S’il entame une autre couleur, le joueur fautif fournit à la couleur et sa carte reste pénalisée. Si le joueur fautif n’a pas de la couleur entamée, il doit défausser la carte pénalisée (si l’entame était dans la couleur d’atout, ce n’est pas une défausse mais une coupe.)

      Je traiterai bientôt de la carte pénalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.