comment compter les cartes

compter les mains au bridge

Vous avez tous du mal à compter les cartes, alors je vais vous dévoiler un truc. Mais attention, c’est un secret ! Ne le répétez pas !

Au bridge, les pros ne comptent pas.

Enfin pas comme vous…

compter les cartes comme les élèves

Quand vous commencez à jouer et que vous commencez à compter, vous essayez de compter les atouts. Ensuite vous essayez de compter les cartes dans les autre couleurs et vous arrivez à vous noyer rapidement.

En effet, si dans chaque couleur vous devez compter à chaque fois : 4+3+… Si à çà vous devez rajouter une coupe ou une défausse… Si en plus un adversaire râle ou vous raconte une histoire drôle…

Vous ne savez plus du tout où vous en êtes…

Vous perdez le fil…

Vous laissez tomber et ne vous intéressez plus qu’aux atouts…

Et vous renoncez à gagner des tournois !

compter les cartes comme les pros

Mais si vous utilisiez un truc de pro ? C’est beaucoup plus efficace et beaucoup moins fatigant, mais il va falloir changer vos habitudes !

Tout le monde sait que pour devenir un pro au bridge, il faut être faignant. Alors, on a des trucs secrets (mais chut ! Il ne faut pas les répéter.)

    les distributions

    Ceux qui me connaissent, connaissent mon dada et savent que je vous serine avec les distributions. Et ce n’est pas pour rien.

    Vous avez appris péniblement les types de distribution : 4-3-3-3, 4-4-3-2, 6-4-2-1,… Vous êtes assez familiarisés avec ces suites de quatre chiffres dont le total fait 13.

    Et bien, puisque vous les connaissez déjà, il suffit de les réutiliser : la répartition d’une couleur de 13 cartes entre les 4 joueurs vous donne la même séquence de chiffres que la répartition des 4 couleurs dans une main de 13 cartes.

    compter en distribution

    Imaginez que vous jouiez le contrat de 4. Vous avez 5 atouts en main et 4 au mort.

    Et bien, il vous suffit de connaître le résidu : 2-2, 3-1 ou 4-0.
    Vous jouez un tour, tout le monde fournit : 2-2, 3-1 ou 4-0.
    Vous jouez un deuxième tour, on défausse à droite : 2-2, 3-1 ou 4-0.

    Et voilà. Les atouts sont 3-1, il faut en jouer un troisième tour pour s’en débarrasser.

conclusion

  • Avec votre manière de compter, vous devez compter jusqu’à 13, et additionner au fur et à mesure que le nombre de cartes diminue.
  • Avec mon truc, il suffit de compter jusqu’à 3.

Quand je vous disais qu’on était des faignants !

Lors de prochains articles, j’aurais l’occasion de vous expliquer tous les avantages qu’on peut retirer de cette manière de compter.

Alors, pour ne rien rater, n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à la lettre d’infos.
Vous pouvez aussi vous abonner directement aux articles et cours du site (flux RSS.)


Vous pouvez réagir à cet article et poster vos commentaires et questions ci-dessous.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à la lettre d’infos ou directement aux articles et cours du site (flux RSS.)

A propos

Ancien joueur de compétition de 1ère série. Arbitre Fédéral et Maître-Assistant de la F.F.B. Il a arbitré pour différents clubs et comités de la FFB avant de prendre la direction technique et pédagogique d'ADELIE BRIDGE CLUB.

Tagués avec : , , , ,
10 commentaires sur “comment compter les cartes
  1. baesa dit :

    Merci je progresse beaucoup grâce à la méthode de  » distribution »

    Peut -on recevoir vos conseils directement à notre adresse mail ou faut – il obligatoirement aller sur votre site.

  2. Marie-magdeleine DUMAS dit :

    Bonjour
    Retraitée récente je débute au bridge.
    Merci pour toutes vos explications qui sont trés claires ..mais celle ci n’est pas du tout facile à appliquer… je vais m’exercer ,j’attends la suite….
    cordialement
    MM DUMAS

  3. Patrick dit :

    Petit différent avec mon partenaire hier … pas la première fois … 🙂
    Contrat 4C joué par Ouest, je suis en Sud.
    Nord entame As de K, au mort K: 9873
    J’ai K:DV62
    Je comprends que mon partenaire a AR à K ,probablement même ARx à K, et que Ouest est doubleton K.
    Souhaitant informer mon partenaire que c’est moi qui ai la D de K, je joue 6K n’osant pas jouer DK pour ne pas prendre le risque de rendre gagnant le 9K 4ème du mort.
    Mon partenaire ne comprend pas cette info et me reproche de ne pas avoir mis Valet ou Dame K. Ouest finit par defausser un K, et mon partenaire se fait « etouffer » son roi.
    Votre avis?
    Merci d’avance.

  4. Droit dit :

    Bonjour Alain, Merci pour cet article. A partir d’aujourd’hui, c’est décidé, je procède de la manière indiquée. Mais je ne comprends qu’il ne faille compter que jusqu’à 3 pour y arriver ? À quoi correspond ce 3 ? D’avance merci.

    • Alain dit :

      Ce 3 ne correspond à rien… sauf à l’exemple donné.
      Vous avez 9 atouts, 5-4. Les séquences de chiffres terminant la séquence sont :

      • 5-4-2-2
      • 5-4-3-1
      • 5-4-4-0

      Dans l’exemple que j’ai donné, vous jouez atout et un adversaire défausse au deuxième tour.
      La séquence correspondante est donc 5-4-3-1 et vous devez donc jouer trois tours d’atout pour les éliminer chez les adversaires.

  5. Solmajeur dit :

    Bonjour,

    Moi aussi je viens de découvrir ce site, et j’en suis très heureux car il respire cette humilité que je n’arrive pas à trouver ailleurs.
    Alors, merci pour ça.

    Maintenant, ma question :

    Le comptage des cartes et des mains est quelque chose de difficile, et personnellement, j’ai du mal car il y a trop d’informations à mémoriser.

    Donc, j’aimerais sur ce sujet qu’il y ait 4 ou 5 donnes complètes permettant de se mettre dans le cerveau du champion à la table pour comprendre concrètement comment le comptage s’effectue, l’information qu’il stocke dans un coin de sa tête au fur et à mesure, etc …

    J’espère m’être exprimé sans trop de confusion.

    Cordialement

    • Alain dit :

      Bonsoir et merci de vos compliments.

      Cet article est le premier, mais il est prévu de continuer la série avec d’autres conseils et des donnes, mais… j’ai tellement de choses à raconter !
      Je fais souvent faire cet exercice à mes élèves de partie surveillée.

      Il y aura une suite, c’est promis. En attendant, entraînez-vous à compter comme je vous l’ai expliqué :

      1. Ne comptez pas les cartes tombées.
      2. Ne comptez pas les cartes restantes.
      3. Comptez en distribution.
      4. Essayez de placer ces distributions dans les mains d’origine (à 13 cartes.)
      5. Rapprochez les distributions reconstituées des enchères faites ou non faites.

      Cette manière de compter vous amènera rapidement à de grands progrès.

  6. Grandclaude Alain dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site et je vous en félicite. Débutant (2ème année en club ) mais déjà retraité, j.essaye de travailler « mon bridge » et devrait arriver fin juin 3ème série trèfle. Mes difficultés sont de m’améliorer au jeu de la carte et au compte des mains. J.ai lu et je relis le livre de Mike Lawrence mais je n.ai pas trouvé un méthode simple et progressive pour y arriver. Votre article semble être une piste intéressante. Envisagez-vous une suite prochaine?
    Merci d’avance
    Bien cordialement,
    Alain grandclaude

    • Alain dit :

      Bonsoir et merci de vos compliments.

      Il y aura une suite, mais je ne sais pas quand.

      Cette manière de compter est la seule qui vous permettra de progresser, car elle vous emmène sur le chemin de la reconstitution des mains cachées. La suite du travail, que j’écrirai un jour, est d’intégrer les enchères faites ou non, la carte d’entame,…

      En attendant, commencez à compter comme çà, et essayez de placer les distributions connues dans les mains adverses. Il faut toujours partir d’une main de 13 cartes pour raisonner. Les enchères se font à 13 cartes, l’entame se fait à 13 cartes. Ne courrez pas après le nombre de cartes restantes.

      L’essentiel de votre travail, si vous voulez progresser vite et bien doit être de privilégier la distribution : sa description pendant les enchères, sa reconstitution pendant le jeu de la carte. Le placement des honneurs viendra tout seul après.

      Sinon, j’essaye de tenir le rythme de 2 ou 3 articles par semaine. Mais il en faut pour tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Montrez que vous êtes un bridgeur et non un spammeur, complétez l\'opération (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.